Soirées

Tantratrika

maithunasiddha

Les soirées « Tantra Baba » à Paris​

Benoit Meudic, assisté par Ophélie Thomassin

20h-23h

Paris XIXème, Métro Ourcq, 25 euros

Une soirée par mois pour célébrer le vivant en nous, à travers la rencontre, la danse et la méditation.

Une soirée pour apprivoiser son être intérieur, dans la sensibilité et la présence, à la frontière entre le connu et l’inconnu, dans le respect et la bienveillance envers soi et envers les autres.

Prochaines dates

Le Mardi 11 Décembre 2018

Le Mardi 22 Janvier 2019

Le Mardi 19 Février 2019

Le Mardi 19 Mars 2019

Le Mardi 16 Avril 2019

Le Mardi 14 Mai 2019

Pourquoi « Tantra Baba » ?
Le terme « Baba » évoque pour nous le lâcher-prise, la créativité, et aussi la filiation aux grand-pères « Baba », par lesquels ont pu se transmettre les textes traditionnels, comme le Vijnana Bhairava Tantra. « Baba » était aussi le nom de Swami Muktananda, qui transmettait la « shaktipat » à l’aide d’une plume de paon. « Baba » ne veut aussi rien dire, ce qui peut faire du bien pour un mental toujours en quête de sens…

Les soirées sont ouvertes à tous, débutants et non-débutants, en couple ou célibataires…

Le Tantra que je pratique s’inscrit dans la lignée de l’enseignement que j’ai reçu de Sudheer Roche, lui-même disciple d’Osho.

Si vous désirez vous inscrire, vous pouvez m’envoyer un mail ou me contacter par téléphone.

Le cadre: confidentialité, respect de soi, respect des autres, intention posée de faire un travail de conscience. Pas de rapports sexuels.
La soirée : différents exercices mobilisant nos énergies pour amener la conscience sur le mouvement vivant en nous.

N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions.

Témoignage d’un participant à une soirée:

« Un atelier formidable de tantra d’Osho par Benoit Meudic « Le Tantra Baba ». Celui du 16.10.2018. Un cadre sécurisant et des exercices très puissants. Dixit une personne (moi) qui a fait une formation au tantra et qui pratique depuis plusieurs années.
Pour les personnes qui recherchent vraiment dans la tantra d’Osho un cheminement intérieur. On n’y vient pas pour faire des rencontres et flirter avec le sexe opposé. On vient ici pour se rencontrer un peu plus soi-même.
Émouvant, intime, touché. » Duy